Qu'est-ce que l'amortissement immobilier ?

Certains achats immobiliers sont réalisés avec la volonté de profiter d’une fiscalité avantageuse, notamment grâce à la location. L’obtention de cet avantage fiscal peut alors se présenter sous plusieurs formes, dont l’une d’entre-elles s’avère être l’amortissement immobilier. De quoi s’agit-il et comment en bénéficier grâce à l’investissement locatif ? Découvrons-le ensemble dans cet article !

LmnpAmortissement
Mise à jour le 23 Mai 2023
amortissement immobilier définition

Amortissement d’un bien immobilier : définition

Amortir un logement, c’est une opération comptable employée afin de constater légalement la dépréciation d’un bâti (obsolescence, vétusté ou usure). Concrètement, pour vous en tant qu’investisseur immobilier, cela implique une imputation d’un certain montant chaque année sur vos revenus locatifs, due justement à cette dépréciation temporelle de votre appartement ou maison.

Ce mécanisme de réduction fiscale intéressant s’applique selon quelques règles, notamment concernant la durée de l’amortissement (en fonction du bien). Une fois l’immobilier totalement amorti, celui-ci ne revêt plus de valeur comptable. Cela ne signifie pas qu’il ne vaut plus rien, juste que sa dépréciation dans le temps a déjà été prise en compte et n’est plus à l’être. Vous pouvez alors tout à fait le vendre pour en espérer une plus-value.

Le mobilier mis à la disposition des locataires s'amortit aussi, dans une moindre mesure, comme nous le verrons plus bas. 

Quelles immobilisations amortir sur quelles durées ?

C’est à l’administration fiscale que revient la tâche de fixer les durées d’amortissement d’un appartement ou de tout autre valeur immobilière. Voyons ce que cela donne en fonction du type de bâtiment amorti.

  • Les bâtiments industriels ont une durée d’amortissement de 20 ans. 
  • Pour les bâtiments commerciaux, la durée est de 20 à 50 ans.
  • Pour les bureaux, 25 ans.
  • Pour les entrepôts, 20 ans. 
  • Concernant les immeubles d’habitation, nous avons une fourchette de 40 à 100 ans.
  • Etc.

Bon à savoir : un écart de 20 % entre les données fournies et la réalité est accepté par l’administration fiscale. 

Vous pouvez aussi déduire de vos recettes locatives la vétusté de vos meubles proposés à la location meublée de votre bien et cela, du moment que l’équipement ou le mobilier vous a coûté 600 € ou plus, facture comme justificatif. Les durées d’amortissement du mobilier sont évidemment moins longues, et diffèrent selon ce qui est amorti. Généralement, le mobilier s’amortit entre 3 ans et 10 ans.

À lire aussi : Comment calculer le cash-flow d’un investissement locatif ?

Comment se calcule l’amortissement d’un bien immobilier ?

Pour calculer correctement un amortissement de bien immobilier et donc sa dépréciation, il faut d’abord savoir si l’on souhaite amortir en linéaire ou en dégressif. Dans le premier cas, le taux de gain fiscal sera le même année après année jusqu'à la fin de la période donnée. Dans le second, la dépréciation constatée est plus importante dans les premières années.

Il est d’usage d’opter pour un amortissement linéaire, bien que tout dépende de votre stratégie d’investissement globale. Imaginons que vous achetiez une maison 500 000 € HT et que vous souhaitiez l’amortir sur une durée de 40 ans.

Dans un premier temps, on a : 500 000 € / 40 = 12 500 €

Ensuite, on calcule le taux relatif à cette somme par rapport à la valeur du bien : (12 500 x 100) / 500 000 = 2,5 

Le taux d’amortissement sera donc de 2,5 % par an.

Chaque année pendant 40 ans à compter de la date d’acquisition de votre bien immobilier, vous pourrez réduire vos revenus locatifs de 12 500 €, soit l’équivalent de 2,5 % de sa valeur hors taxe.

Amortissement immobilier LMNP : louer en meublé au réel

Maintenant que vous en savez davantage sur le principe de l’amortissement immobilier et sur son calcul, sachez que cette méthode est indissociable de la stratégie de défiscalisation LMNP (Loueur en Meublé Non Professionnel). Ce statut s’obtient en choisissant de louer son bien en meublé, ce qui impose d’être assujetti au régime des Bénéfices Industriels et Commerciaux (BIC).

Seulement, il ne s’agit pas de la seule condition pour avoir le droit d’amortir son bien immobilier. Il faut aussi choisir le régime BIC au réel et non celui au micro-BIC. Le régime forfaitaire micro-BIC ne vous permet pas d’amortir, ni même de déduire vos charges réellement subies, puisqu’en échange, vous avez un abattement forfaitaire de 50 % sur vos revenus locatifs avant calcul de l’imposition. Bien souvent, ce régime n’est pas le plus avantageux, et notamment pour l’investisseur souhaitant amortir son bien, même si ses charges sont inférieures à 50 % de ses recettes annuelles.

Le régime réel vous offre donc cette possibilité d’amortir votre logement, en plus du mobilier et de la défiscalisation annuelle de chacune de vos charges ou dépenses réelles. Grâce à l’emploi de cette stratégie de défiscalisation complète, vous pouvez vous retrouver à ne pas payer du tout d’imposition les premières années suivant l’achat et le départ de la mise en location. Enfin, n’oubliez pas que pour continuer à bénéficier de tous ces avantages fiscaux, vous devez respecter le plafond de recettes annuelles prévu par l’administration pour les bailleurs LMNP : 23 000 €. Au-delà, vous basculez dans le statut LMP (Loueur en Meublé Professionnel) et les règles applicables en matière de fiscalité ne sont plus tout à fait les mêmes, en tout cas non avantageuses pour quelqu’un qui dépasse à peine le seuil LMNP.

Pour en savoir plus sur le statut LMNP : Les charges déductibles du loueur en meublé non professionnel en 2023 !

Investir dans la pierre selon sa stratégie fiscale avec Horiz.io

Lorsque l’on cherche à acheter pour louer, on souhaite généralement dégager du cash flow positif pour pouvoir se permettre des compléments de revenus chaque mois, ou un complément de retraite plus tard. Avec des stratégies de défiscalisation immobilière, les bénéfices sont doubles : vous percevez des revenus supplémentaires grâce au levier d’endettement bancaire, tout en profitant de ce même levier pour payer moins d’impôts, alors même que votre patrimoine s’agrandit. On comprend alors l’étendu du secteur immo, qui ne se résume pas à acquérir une maison pour en faire sa résidence principale, ou pour la mettre en location un peu au hasard, sans grand plan d’investissement solide.

Dans ce sens, Horiz.io vous accompagne chaque jour. Nous avons à cœur d’aider les jeunes investisseurs immobiliers locatifs et les plus aguerris dans leur recherche de biens locatifs, jusqu’à leur gestion. À cet effet, nous avons développé une gamme d’outils digitaux, exploitables 100 % en ligne, faisant partie intégrante de notre offre la plus complète du marché : la promesse d’un investissement locatif clé en main.

investissement locatif accompagné

Intéressé par l'investissement locatif rentable ?

Précisez votre projet d'investissement et profitez d'un accompagnement sur-mesure pour trouver le bien rentable !

Amortissement immobilier : FAQ

Est-il obligatoire d’amortir un bien immobilier ?

Lorsque l’amortissement immobilier est envisageable grâce à sa fiscalité, cela n’est en aucun cas une obligation légale. Cependant, amortir le coût de ses murs est un avantage considérable pour le propriétaire.

Quel bien n’est pas amortissable ?

Les terrains sont des immobilisations qui, par nature, ne se déprécient pas de manière irréversible, et ne sont dons pas amortissables. 

Comment fonctionne l’amortissement d’un bien ?

Amortir un bien immobilier, c’est lisser sur plusieurs années sa valeur d’achat, afin d’apprécier et d’anticiper la dépréciation subie par le bien dans le temps. L’équivalent de la valeur d’acquisition du logement se voit alors amorti sur une période allant de 20 à plus de 40 ans (généralement la même durée que le crédit immobilier), sous la forme d’une déduction du taux appliquée aux revenus locatifs générés à l’année. La baisse de l’imposition est la finalité de la technique d’amortissement.

Poursuivez votre lecture : Investissement LMNP : et si c’était la meilleure solution ?

Marie
Marie
Customer Success Manager

Annonces exclusives Horiz.io

Voir toutes les annonces »

Vous êtes au bon endroit pour investir dans l'immobilier 🏡

Avantages à prix imbattables
Des avantages à prix imbattables

PNO, GLI, MRH, Expert comptable, retrouvez nos avantages négociés pour booster votre rentabilité

Découvrir les offres
appels experts
Appelez un expert immobilier

Besoin de conseils 100% personnalisés sur votre investissement immobilier, fiscalité, gestion comptable, ou encore vos travaux, etc… ? Passez un coup de fil rapide à nos experts !

Réserver un appel expert
gestion locative en ligne
Gérez vos biens immo avec notre logiciel

Bail, quittance, régularisation de charges… Simplifiez-vous la vie avec nos outils accessibles en ligne.

La gestion locative en ligne

Articles similaires

Meuble de tourisme : abattement micro-Bic

Meuble de tourisme : l'abattement micro-Bic à 71%

Aujourd'hui les investisseurs immobiliers qui louent en meublé et souhaitent choisir le régime LMNP (Loueur meublé non professionnel) peuvent choisir entre le régime réel et le régime simplifié LMNP  "micro-BIC" pour leur déclaration aux impôts.

L'avantage du micro-BIC est la simplicité, pas besoin de comptabiliser toutes les charges car un abattement de 50% sur les recettes (ne dépassant pas 70 000 €) est appliqué avant le calcul de l'impôt. Il est d'ailleurs souvent utilisé par les loueurs en meublé saisonnier type Airbnb. Cependant, il existe un cas particulier qui permet de bénéficier d'un abattement de 71% au lieu de 50% sur les revenus fonciers. Auquel cas seul 29% des recettes sont taxées. Cela semble très intéressant à première vue sauf qu'il faut respecter certaines conditions.

19 Octobre 2022
tout savoir defiscalisation

Défiscalisation immobilier : lois et conditions

Si vous êtes investisseur dans la pierre, vous avez sûrement déjà entendu parler de moyens de profiter de réductions d’impôts grâce à vos acquisitions. C’est justement le sujet de cet article. Nous allons faire un point sur les lois existantes et leurs conditions pour bénéficier d’une défiscalisation en immobilier. Entre les programmes neufs comme la loi Pinel et les dispositifs relatifs aux travaux de rénovation comme la loi Denormandie, l’État français offre des avantages certains aux contribuables intéressés. Un véritable moyen d’étoffer votre portefeuille et d’agrandir votre patrimoine sans payer plein pot ! 

28 Juin 2024
défiscaliser immobilier 2024

Défiscaliser immobilier : quelles solutions en 2024 ?

Lorsque l’on investit dans l’immobilier dans un but d’acheter pour louer, il est classique de s’interroger sur les avantages fiscaux envisageables. En effet, plus le placement est conséquent, plus les opportunités d’optimiser sa rentabilité s’avèrent être les bienvenues. C’est pourquoi nous vous proposons un récapitulatif des solutions existantes en 2024 pour défiscaliser l’immobilier. Que vous désiriez investir dans l’ancien, acquérir un bien sous loi Pinel ou encore opter pour le régime BIC, découvrez les options possibles pour réduire vos impôts en fonction de votre stratégie dans la pierre.

15 Décembre 2023
stratégie pour défiscaliser via l'immobilier

Défiscaliser immobilier locatif : quelles sont les stratégies ?

Lorsque l’on recherche un moyen d’optimiser sa trésorerie personnelle, on passe par l’étape de défiscalisation : quelles solutions mettre en place pour récupérer de l’argent sur ses impôts ? Si de nombreuses méthodes existent comme faire un don à une ou plusieurs associations, s’abonner à un magazine d’information économique ou politique à l’année, engager des prestataires de garde d’enfant ou pour le ménage, etc., vous pouvez aussi regarder du côté de vos investissements financiers. Outre les versements effectués sur un PER (Plan d’Épargne Retraite) et d’autres supports d’épargne similaires, pensez à la défiscalisation immobilière !

Au sens large, cela regroupe tous les moyens de défiscaliser liés à l’immobilier (incluant donc les SCPI fiscales). Ici, nous allons nous concentrer sur les stratégies à notre disposition pour défiscaliser grâce à l’immobilier locatif, en faisant un point sur les mises à jour des dispositifs à compter de 2024.

15 Décembre 2023
fiscalité pour une location vide

Quelle fiscalité pour une location vide ?

Chaque investissement locatif rime avec fiscalité, même si le régime d’imposition appliqué varie selon la stratégie de location choisie. Même si le côté fiscal d’un placement immobilier locatif peut faire peur pour sa complexité de compréhension, si l’on prend le sujet de façon globale et qu’on le découpe ensuite par partie, l’affaire devient plus simple à appréhender. Les deux grandes familles de fiscalité immobilière tournent autour d’un choix : la location meublée ou vide. 

10 Mai 2023
Régime micro BIC en location meublée

Régime micro BIC en location meublée : définition et explications

La fiscalité est l’une des premières choses à penser lorsque vous souhaitez vous lancer dans l’investissement locatif. Selon ce que vous choisissez, l'impact sur votre rentabilité sera plus ou moins important. Qu’en est-il de la location meublée ? Le micro BIC est-il intéressant d’un point de vue fiscal ? On vous explique tout dans cet article.

29 Mars 2023
Quel régime fiscal choisir

Quel régime fiscal choisir pour son projet locatif ?

Choisir son régime fiscal est une partie importante de la définition de son projet, afin d’optimiser au mieux ses revenus locatifs. En effet, cela impacte énormément la stratégie et le choix du bien dès le départ, afin de tout optimiser au mieux. En faisant le bon choix adapté à votre profil et à votre stratégie, vous pourrez augmenter la rentabilité de votre investissement locatif et bénéficier d’avantages non négligeables.

Alors, comment optimiser vos revenus d’investissement locatif sans payer trop d’impôts ?

29 Mars 2023
Le déficit foncier et les travaux

Le déficit foncier et les travaux

Le sujet des travaux et de la limite de déficits fonciers revient assez souvent alors je tenais à apporter des clarifications et des précisions sur le fonctionnement des calculs. C'est un casse-tête souvent ignoré par l'investisseur débutant.

27 Février 2023